Sans égards pour le politiquement correct ou une esthétisation à outrance. 4 artistes qui désacralisent  tout ce qui attire leur attention. Couche après couche, comme avec un oignon, ils déconstruisent  tout ce sur quoi ils portent la main… les phénomènes sociaux, les moments de la vie quotidienne, les moments intimes, la relation harmonieuse entre la signification graphique du mot et de l’image qui lui est attachée. Et, ce qui est le plus important… ils le font avec un plaisir non dissimulé.

Kadnikov et Kravtsov. Deux artistes originaires de Crimée. L’un est resté à Simferopil. L’autre a quitté Yalta bien avant l’annexion de la péninsule. Les deux, cependant insistent, lors de chaque événement international, sur le fait qu’ils sont des artistes ukrainiens. Ils expriment leur joie de dire «Non» à l’agression, à l’injustice, à un système omnivore.

La joie de la révolte qui, en tout temps, a toujours été le meilleur support du langage universel de l’art.

Kinder Album et Perfetskyy. Deux houligans, issus d’une ville ‘bien comme il faut’… Lviv. Une vision de voyous transférée vers un art explicite et un street-art sarcastique. La joie d’habiter la même rue, où derrière les rideaux de résidences très ‘convenables’, se passent des choses dignes de Masoch, par ailleurs originaire des mêmes terres.

La joie vaut elle le plaisir ? Qu’est ce qui nous réjouit ? Qu’est ce qui nous fait rire ? Qu’est ce qui fait que nous ressentons de la satisfaction à nous dire que ce que nous avons vécu n’est pas à jeter à la poubelle ?

Et d’ailleurs, qu’il y a-t’ il de mal dans une poubelle ? Parfois, dans un tas d’immondices, il nous arrive de trouver un diamant et, parfois, les crapauds se changent en princes. Rien de neuf dans ces contes et ces légendes.

Le ‘Zen’ comme ‘joie’. Accessible à tous, au prix d’un effort… regarder plus loin que notre consumérisme routinier et ses emballages de cellophane.

Et puis, il y a la joie de l’insinuation grossière, de l’humiliation, des jeux d’adultes, de la permutation des rôles sociaux avec pour résultat une somme égale ou différente, peut-être. La joie de ramener à la surface ce qui est enfoui dans les tréfonds de la personne ‘normale’.

Le plaisir de trouver une valeur artistique dans les scènes et les objets de la vie quotidienne. Dans ce qui est accessible à tous, mais dont l’essence n’est accessible à personne.

La noire archéologie de l’artiste.

lustra_kinder

 

 

nevermore1

Untitled

IMG_1874

 

 

 
//

Comments are closed.